Népal: le parc national de Bardia, sanctuaire du tigre,
de l'éléphant et du rhinocéros
Retour galerie


Le rhinocéros, cuirassé paisible

Le rhinocéros unicorne indien, un monstre venu du fond des ages. Telle est la vision de beaucoup.
Son armure impressionante lui donne en effet un aspect préhistorique.
Ses sautes d'humeur avec sa manie de charger sur l'intrus qui s'aventure un peu trop près lui ont donné une réputation
d'animal irascible et dangereux.

Lorsque au milieu d'une forêt dense,
un bruit souvent léger nous le fait repérer,
la tension est palpable. Il ne faut pas bouger. L'ouie est le sens le plus développé
chez le rhinocéros.
Ses oreilles pourvues d'un grand pavillon s'orientent en direction du danger.
Contrairement à ce que pensent beaucoup,
le rhinocéros ne charge pas fréquement.
Le plus souvent, il se contente de s'éloigner
dans un endroit tranquille.
Cependant, il ne faut pas tenter le diable.
Comme pour tout animal sauvage,
il existe une distance de fuite
et une distance d'attaque.
Gare à celui qui franchit cette frontière invisible. Lancé à 50 km/h, un rhinocéros de trois tonnes peut être mortel pour celui qui le défie.

Le plus souvent, c'est un animal placide qui aime se baigner dans des trous d'eau aux heures chaudes de la journée.
Ici dans un marécage colonisé par des jascintes d'eau.

Le jeune reste très attaché à sa mère durant plusieurs années. Il reste collé à elle pour se protéger du tigre
qui n'hésite pas à l'attaquer malgré sa taille imposante, près de deux mètres au garrot et trois mètres cinquante de long!.

La mère de ce jeune a justement perdu sa corne lors d'un combat violent pour protéger son petit.
Nous étions à l'affût au bord de la rivière lorsqu'ils sont sortis juste devant nous.
Le jeune était très nerveux et restait collé contre sa mère.

Après s'être désaltéré à la rivière, les deux animaux sont rentré à nouveau dans les grandes herbes et ont disparu
comme ils étaient apparu.

Vous voudriez vous aussi vivre ce genre d'aventure? Cliquez ici...
Retour galerie